Etait-ce au CE1 ?

Publié le 6 Décembre 2012

Je ne me souviens pas du nom de l'Institutrice, peut être la remplaçante de Mlle Sénéjoux, peut-être Mlle Ditch ....

Mais je garde un souvenir pénible qui a du avoir lieu dans cette classe :

Une petite fille qui avait fait je ne sais quelle bêtise, mal répondu ou pas su sa leçon, s'est vue ordonner de se lever de sa place et, quand elle fut debout dans sa travée, l'institutrice lui a relevé sa jupe et l'a déculottée pour lui flanquer une fessée devant nous toutes.

J'avais une honte terrible de ce qui arrivait à cette élève, pour elle d'abord... Et je me demandais ce que je deviendrais si une chose pareille m'arrivait ! A la maison, jamais je n'avais subi ce traitement et on pouvait faire cela à l'école .... J'étais horrifiée !

(cerclée en rouge, c'est moi, ce n'est pas l'élève fessée !)

Etait-ce au CE1 ?

Rédigé par Michèle LETENNEUR

Repost 0
Commenter cet article

Méli 31/05/2014 18:27

J'ai un souvenir identique donc quelques années plus tard....Et le pire c'est que le papa de cette camarade de classe est venue et lui à infligé le même traitement, je me souviens que j'étais révoltée et je n'étais pas la seule, à la récré nous l'avons toutes réconfortée

Et pourtant cette institutrice qui faisait peur à tout le monde parce qu'elle avait un physique sévère et était sévère mais juste, et j'en ai gardé un bon souvenir je n'étais pourtant pas une très bonne élève, une année oui dans les 3 ou 4 premières une année non dans les 5 dernières toute ma scolarité primaire a été ainsi....
Une fessée oui mais déculottée non, la sanction je suis pour, y compris maintenant mais l'humiliation je ne crois pas que ça éduque un enfant.
On est passé d'un extrême à l'autre, je plains les instits de maintenant, le statut de professeurs des écoles n'a renforcé ni leur autorité ni le respect envers eux, maintenant les parents débarquent dès qu'on touche à leur progéniture même pour une punition, ils ne se rendent même pas compte que c’est le plus mauvais service qu'ils rendent à leurs enfants...........

geneviéve 16/12/2012 11:12

aujourd'hui on est tombé dans l'excès imaginons la scène de nos jours , la levée de boucliers , l'institutrice blâmée , sanctionnée , à elle les mauvais points , à l'élève les bons points , mais remontons dans le temps , quel impact a eu cette fessée sur cette élève ? je suis bien placée pour poser la question
voici la scène : soeur Andréa (ce 1)
-il n'y a que geneviève Laborde qui mérite la croix d'honneur mais elle ne l'aura pas , sa maman étant venue se plaindre de son insolence
trahie par maman , j'ai été cassé au niveau scolaire et autre, pour la petite histoire , j'étais une enfant solitaire pas plus insolente qu'une autre , amère souvenir !

SYLVIANE 14/12/2012 12:29

oui les fessées existaient ,pour certain actuellement cela leurs feraient du bien !

françoise Lefèvre-Henssien 06/12/2012 16:33

Je garde un bon souvenir de Mlle Ditch qui était gentille, sans doute normalement exigeante quant aux résultats qu'elle attendait de ses élèves, je n'ai aucun souvenir de châtiments corporels de sa part sur l'une quelconque d'entre nous.

barfleurette 06/12/2012 18:55

C'est mon seul souvenir de ce genre de châtiment mais je me souviens de menaces (pas envers moi) de "fessées déculottées"

Françoise Lefèvre-Henssien 06/12/2012 16:29

Non, non, ce n'est pas Mlle Ditch, je ne la reconnais pas.
Bien que ne faisant pas partie de cette classe, je reconnais au moins une élève avec laquelle je me suis trouvée à partir du CE1 et dont je ne me souviens pas du nom, il s'agit de celle qui se trouve à la hauteur du 3ème rang, debout contre le mur.

barfleurette 06/12/2012 18:53

Non, moi non plus je ne peux pas mettre de nom sur ce visage... c'est agaçant ces visages qui nous restent familiers mais sans autre souvenir accroché !